Nos amis

Annuaire Quebec: Le Bottin Internet

Annuaire Québec

Baptême, mariages, sépultures

Devenez membre

L'adhésion à l' Association des familles Lacoste coûte 15 $ par année et donne droit à 4 numéros du bulletion de liaison : Les Lacostades.

De plus, un membre peut participer aux assemblées annuelles et aux diverses activités organisées chaque année telles que sorties patrimoniales, repas communautaires, messes commémoratives, expositions de photos familiales et d'arbres généalogiques. Un membre peut aussi participer aux élections pour le conseil d'administration.

Pour adhérer, rien de plus simple : Inscrivez vos nom, prénom et adresse sur une feuille et libellez un chèque ou mandat-poste au nom de : Association des familles Lacoste inc puis postez le tout à :

Association des familles Lacoste
CP 954 Succ. B
Montréal
H3B 3K5

Les dons sont reçus avec gratitude ; les abonnements-cadeaux et les abonnements pour plusieurs années sont acceptés.

Bienvenue à tous !

Les Lacostades


Cliquez sur l'image
pour lire l'article

Lectures conseillées

 
Cliquez sur l'image
pour lire l'article

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles
Vendredi 24 décembre 5 24 /12 /Déc 02:11

Portraits de Lacoste

 

Lacostades vol.2, no 4, décembre  1991 (Rédacteur: M. Jean Lacoste)

 

Justine Lacoste (1877-1967)

 

Justine Lacoste est née à Montréal le 1er octobre 1877. Elle était la sixième enfant de Sir alexandre Lacoste et de lady Marie-Louise Globensky. Son prénom fut choisi en raison d'une dévotion de la famille Lacoste à cette jeune martyre du même nom, patronne des enfants malades. Ce prénom la prédestinait à l'oeuvre qu'elle allait accomplir.

 

Justine Lacoste a grandi dans un milieu prévilégié. Elle fit ses études à l'Académie St-Denis et au Couvent d'Hochelaga. Elle connut une enfance et une adolescence heureuse bien qu'elle fut gravement malade à l'âge de 13 ans, en 1890.

 

De cette époque, ceux qui l'ont connue se rappellent une jeune fille généreuse, enjoué et ayant le sens de l'organisation, pour ne mentionner que quelques unes de ses qualités.

 

Les années passent et le 12 juillet 1899, Justine Lacoste se fiance à Louis de Gaspé Beaubien qui est issu d'une famille prestigieuse et fortunée. Leur mariage fut célébré le 25 octobre de la même année à 7h30 du matin. Le couple vécut des années heureuses. La carrière financière de l'époux fit qu'ils séjournèrent à quelques reprises en Europe.

 

justine-copie-1.jpgMais une ombre assombrissait le tableau : Justine et Louis ne pouvaient avoir d'enfant. En fait, s'ils n'eurent pas le bonheur d'en avoir à eux, ils accueillirent plus d'une fois dans leur vaste maison leurs jeunes nièces et neveux, sans compter les milliers d'enfant dont ils firent assurer les soins par l'institution que Justine Lacoste, secondée par son mari, allait mettre sur pied et diriger durant 60 ans. Et puisque nous en sommes à cette période de la vie de Justine Lacoste, rappelons brièvement quelques faits relatifs à la fondation de cette prestigieuse institution montréalaise qu'est l'Hôpital Ste-Justine pour enfants.

 

Une jeune femme médecin, Irma Levasseur, première Canadienne-française à pratiquer la médecine (et particulièrement la pédiatrie) au Québec, caressait le projet d'établir à Montréal un hôpital pour enfants. son chemin vint à croiser celui de Justine Lacoste-Beaubien un certain 26 novembre 1907. Conquise à l'idée Madame Lacoste mena le projet à terme et jusqu'à ce qu'il est devenu. 

 

Notons que l'hôpital, renommé et moderne que nous connaissons aujourd'hui, eut comme point de départ un lit improvisé et 3 chaises dans une maison de la rue St-Denis. Très tôt, et malgré ces débuts modestes, l'hôpital prit forme et ses assises reposèrent sur des bases solides que Justine Lacoste, entourée de personnes compétentes et dévouées, dont le clan Lacoste, lui donnèrent. Les besoins étaient énormes à l'époque. Aussi la nécessité de locaux plus vastes apparut très tôt. En 1908, l'hôpital déménagea sur la rue Delorimier, puis revint en 1914 sur la rue St-Denis dans un bâtiment qui fut agrsndi en 1921. Enfin, le 3 juin 1951, commencèrent les travaux - complétés en 1957 - pour la construction de l'édifice du Chemin de la Côte Ste-Catherine. Chacune de ces étapes aura nécessité de la part de Justine Lacoste-Beaubien,milles démarches, un appui incontestable de son mari et de ses proches, une foi inébranlable et un dévouement total.

 

Il serait possible d'élaborer davantage sur l'histoire de Ste-Justine et de sa fondatrice. Nous préférons nous en remettre à l'excellent volume de Madeleine Des rivières, Une femme, mille enfants, duquel nous nous sommes inspirés pour cet article.

 

Nous pouvons ajouter en terminant que Justine Lacoste-Beaubien fut une femme remarquable, une figure dominante de son époque, une Québécoise émérite. Nous l'imaginons facilement penchée sur le berceau de Marie-Thérèse Lacoste, première fille de notre ancêtre Alexandre Lacoste dit Languedoc, déployant efforts et énergie pour sauver cet enfant que vla mort avait séparé de sa mère.

 

Justine Lacoste décéda le 17 janvier 1967 à l'âge de 89 ans, après avoir dirigé son oeuvre durant 60 ans.

 

 

 

 

Par Donald Lacoste dit Languedoc - Publié dans : Lacostades 1991 - Communauté : Généalogies du Québec
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés